La gestion de l'énergie

Conception 

Evelyne Salançon, Maître de Conférences, Centre Interdisciplinaire de Nanoscience de Marseille (CINaM)

Mots-clefs 

énergie, consommation d'énergie, construction bio-climatique (ou passive)

Accueil des classes

dès la 3ème

 

Dans cet atelier, nous proposons aux élèves d'observer les effets de l'isolation "intérieure" ou "extérieure" de deux maquettes quasi-identiques sur :

  • la consommation d'énergie : mesure de la puissance consommée pour obtenir la même température,
  • les pertes d'énergie : observation des maquettes à la camera infra-rouge,
  • la capacité thermique de la maison : suivi de la température sur plusieurs heures après l'arrêt du chauffage.

 

Les élèves apprennent ainsi les caractéristiques importantes à privilégier pour consommer moins d'énergie. Quelques petits trucs sont ensuite exposés comme l'utilisation de l'effet de serre pour chauffer l'intérieur de l'habitat en hiver et comment s'en affranchir en été. C'est l'occasion pour eux de se rendre compte de ce qu'est l'effet de serre, de façon à ne pas le dénigrer mais à bien comprendre ce que c'est.

Lors de cet atelier les élèves sont confrontés à des concepts difficiles mais qu'ils observent tous les jours : rayonnement infra-rouge (du corps noir...), effet de serre, consommation d'énergie...

 

Les consommations d'énergie

Outre la démocratisation de moyens de transports "propres" et/ou consommant peu d'énergie, la gestion de l'énergie doit se faire à tous les niveaux, dans des petits gestes journaliers : éteindre la télévision, utiliser des éclairages faible consommation... Mais les économies d'énergie passent aussi et surtout par la conception même de l'habitat : l'architecture environnementale (ou bioclimatique) demeure l'un des objectifs prioritaires.

 

Qu'est-ce que l'architecture bio-climatique?

L'architecture bioclimatique est une sous-discipline de l'architecture qui recherche un équilibre entre la conception et la construction de l'habitat, son milieu (climat, environnement, ...) et les modes et rythmes de vie des habitants.

L'architecture bioclimatique permet de réduire les besoins énergétiques, de maintenir des températures agréables, de contrôler l'humidité et de favoriser l'éclairage naturel. Cette discipline est notamment utilisée pour la construction d'un bâtiment Haute Qualité Environnementale (HQE) ou mieux encore Très Haute Performance Énergétique (THPE)

Dans un pays tempéré, une maison bioclimatique peut arriver à fournir plus des deux tiers de ses besoins de chauffage uniquement grâce au soleil. C'est ce qu'on appelle l'habitat solaire passif, utilisant l'architecture des bâtiments - orientation, murs, toits et fenêtres - pour capter les rayons du soleil.