Les fonds patrimoniaux de la BU Saint-Charles

La réserve patrimoniale de la bibliothèque des Sciences de Marseille Saint-Charles compte près de 2 500 volumes. Son aménagement, qui date d’une quinzaine d’années, a permis d’isoler et protéger les collections considérées comme les plus précieuses de la bibliothèque, laquelle compte au total environ 145 000 volumes (monographies, thèses et périodiques).

La réserve patrimoniale compte dix manuscrits dont l’intérêt est soit directement relié à l’histoire de la Faculté des Sciences (manuscrits Ms1 d’Alphonse Derbès, Ms3 d’Albert Vayssière, Ms4 de Paul Gourret, Ms7 d’Edouard Heckel), soit relié à l’histoire de la botanique provençale : nous mentionnerons le manuscrit Ms2 de Louis Gérard et, bien entendu, le manuscrit Ms8 (plus de 2200 planches aquarellées) de la flore du docteur Joseph Poucel, donnée à la bibliothèque de l’université par ses descendants en 1971, dont l’intérêt était tel que l’ensemble de la collection a été récemment numérisé.

La botanique, au sein de la réserve, est de très loin le corpus le plus abondant et précieux. De très grands noms sont représentés, qu’il s’agisse de l’histoire générale de la discipline (Théophraste, Pline, Fuchs, Dodoens, Bauhin, Burman, Lécluse, Candolle, Ray, Tournefort, Jaume Saint-Hilaire, Reichenbach…) ou de l’histoire de la discipline plus directement reliée à la Provence (Adanson, Darluc, Garidel, Gérard, Roux, Castagne…).

Le plus ancien document date de 1542 : De Historia stirpium commentarii insignes (cote 14) de Leonhardt Fuchs.

Certains de ces documents contiennent des planches en couleur, parfois de très grand format, qui sont absolument somptueuses : nous mentionnerons, sans que cette liste soit limitative, Traité des arbres et des arbustes (7 volumes, cote 48) d’Henri-Louis Duhamel du Monceau, Plantes de la France décrites et peintes d'après nature (10 volumes, cote 5802) de Jean-Henri Jaume Saint-Hilaire, Flora Napolitana (7 volumes, cote 148) de Michele Tenore, Iconografia della fauna italica (3 volumes, cote 17) de Charles-Lucien Bonaparte, Icones florae germanicae (nombreux volumes, cote 7505) d’Heinrich Gottlieb Ludwig Reichenbach, Flore des serres et des jardins de l'Europe (14 volumes, cote 5286), The Orchid Album (7 volumes, cote 5917), Lindenia (3 volumes, cote 5918) de Jean Linden.

Mais d’autres disciplines sont également bien représentées. C’est le cas en particulier de la zoologie et des sciences naturelles au sens large (Linné, Cuvier, Lamarck, Buffon, Spallanzani, Swammerdam…). L’on mentionnera, parmi certains documents aux splendides planches couleur, le fameux Dictionnaire universel d'histoire naturelle (16 volumes, plus de 300 planches couleur, cote 10631) de Charles d’Orbigny, Histoire naturelle des mammifères (cote 5269) de Paul Gervais, Histoire naturelle des oiseaux (cote 5276) d’Emmanuel Le Maout, Recherches pour servir à l'histoire naturelle des mammifères (2 volumes, cote 5077) d’Henri et Alphone Milne-Edwards, ainsi que deux ouvrages fondamentaux pour l’ornithologie provençale : Ornithologie provençale (3 volumes, cote 5270) de Polydore Roux et Richesses ornithologiques du Midi de la France (cote 5220) de Jaubert et Barthélémy-Lapommeraye.

Egalement d’importance, de nombreux récits de voyage ou de comptes-rendus d’expédition à prétention à la fois scientifique, géographique et ethnologique, qui contiennent souvent de magnifiques planches voire, pour la période plus récente, de splendides photographies en noir et blanc, parmi lesquels l’on citera Relation d'un voyage du Levant (cote 10973) de Joseph Pitton de Tournefort, Voyage aux Indes Orientales et à la Chine (3 volumes, cote 24412) de Pierre Sonnerat, Voyage autour du monde pendant les années 1790, 1791 et 1792 (3 volumes, cote 5697) d’Etienne Marchand (né à La Ciotat), Voyage de Dentrecasteaux envoyé à la recherche de La Pérouse (2 volumes, cote 5518) d’Elisabeth-Paul-Edouard de Rossel, Mission scientifique du Cap-Horn, 1882-1883 (7 volumes, cote 5583), National Antarctic Expedition : 1901-1904 (nombreux volumes, cote 6061).

De façon plus ponctuelle, mais néanmoins représentative, de nombreux grands auteurs et/ou ouvrages sont représentés dans les domaines des Mathématiques et de la Physique (Galilée, Newton, Descartes, Bernoulli, Euler, Mouraille…), de l’Astronomie (Bailly, Flammarion, Guillemin…), de la Chimie (Macquer et son Dictionnaire, Fourcroy, Chevreul…), de la Géologie (Saporta…) ou des Sciences industrielles (Franklin, Eiffel…).

 

Une belle reliure à la bibliothèque Saint-Charles : Rembert Dodoens, Stirpium historiae pemptades sex, Anvers, Plantin, 1616. Res 15. © Odile Guillon, CICRP