Fonds anciens SCD Bibliothèques universitaires

Les fonds patrimoniaux conservés dans les bibliothèques du Service Commun de la Documentation (SCD) sont essentiellement composés d’imprimés et de quelques manuscrits. La part du XIXe siècle y est très importante et reflète l’histoire des bibliothèques et de l’université unique telle qu’elle existait depuis le milieu du XIXe siècle avec ses trois facultés (Sciences, Droit, Lettres) et son école de médecine (devenue faculté en 1930).

Collections

Les collections sont pourtant bien plus anciennes et remontent au XVe siècle pour les ouvrages, au XVIIe siècle pour les revues (on trouvera le Journal des Savants depuis son premier numéro de 1665 à la BU Lettres). Les fonds précieux ne concernent pas que les documents les plus anciens, mais aussi des travaux de professeurs ou de chercheurs, des manuscrits d’auteurs (comme ceux donnés par Gao Xingjian, prix Nobel de Littérature 2000). Cela représente plus de 60 000 volumes et un peu plus de 1 400 titres de périodiques anciens. Les quatre bibliothèques les plus importantes du SCD (Droit Schuman, Lettres Aix, Médecine-Odontologie Timone et Saint-Charles), qui sont aussi les bibliothèques historiques, sont logiquement celles qui conservent le plus de collections, mais on en trouve aussi à la BU ESPE d’Aix, qui a hérité des fonds de l’Ecole normale d’instituteurs à Aix (fonds Louise Michel), à la bibliothèque de sciences économiques Jules Ferry (Aix) et quelques titres de périodiques anciens à la bibliothèque de Sciences Saint-Jérôme.

Une bonne partie de ces collections patrimoniales est issue des généreux dons faits par diverses personnalités, souvent des anciens professeurs (on peut citer par exemple le docteur Etienne Villeneuve pour la BU de Médecine-Odontologie, le doyen Raymond Bonafous pour la BU de Lettres d’Aix). Parfois, ce sont des auteurs eux-mêmes ou leur famille qui ont offert ces fonds aux bibliothèques universitaires (toujours à la BU Lettres, on cite le fonds Jean Norton-Cru ou l’espace de recherche et de documentation Gao Xingjian ; à la BU Saint-Charles, on peut mentionner la Flore du docteur Joseph Poucel). Certaines acquisitions prestigieuses ont aussi pu être menées, comme cela a été le cas lors de la vente Portalis en 2012, à l’issue de laquelle une importante collections de manuscrits a intégré les collections de la BU Droit Schuman.

 

 

Contact de la responsable

Sophie ASTIER : sophie.astier@univ-amu.fr.