Le "Chantier" des collections du Laboratoire Parole et Langage

Emanation de l’Institut de Phonétique d’Aix créé en 1972, le Laboratoire Parole et Langage (LPL) est parmi les plus importants laboratoires de France et d’Europe dans le domaine des Sciences du Langage. Actuellement situé sur le site Pasteur à Aix-en-Provence, cette unité mixte de recherche du CNRS et d’Aix-Marseille Université regroupe aujourd’hui plus de 80 linguistes, didacticiens, informaticiens, psychologues, neuroscientifiques, physiciens, cliniciens et électroniciens dont le but est de comprendre les mécanismes et les processus impliqués dans la production, la perception et la compréhension du langage oral et écrit.

 

CSL - Computerized Speech Lab - modèle 4300 (Kay Elemetrics, 1992)

 

En 2009, le déménagement du LPL du site Schuman a provoqué une réflexion quant à l’avenir de son instrumentation scientifique devenue obsolète pour ses activités de recherche. Au printemps 2015, investi dans la sauvegarde, la restauration et la valorisation de son patrimoine expérimental, le LPL a engagé Lou Neuens, stagiaire en master de Stratégie du développement culturel - Médiations de la culture et du patrimoine de l’Université d’Avignon. En deux mois, la quasi totalité des instruments et documents a ainsi été inventoriée, indexée, photographiée et classée. Ce trésor du LPL est un témoinage historique des études expérimentales sur la parole. Spécifiques à l’analyse acoustique, physiologique et perceptive de la parole, ces instruments contemporains ont été fabriqués principalement entre les années 1950 et aujourd’hui. Certaines de ces machines sont des « œuvres » uniques conçues, développées et construites dès les années 60 par Bernard Teston, ingénieur de recherche, Cristal d’argent du CNRS et ancien directeur du LPL.

 

Bernard Teston devant le polyphonomètre (Utrecht, 1983)

 

Avec le concours de la Cellule du Patrimoine Scientifique d’AMU (coordonnée par Bruno Vila, chargé de mission), la collection instrumentale remarquable du LPL est en cours d’enregistrement dans la base nationale PATSTEC (Patrimoine Scientifique Technique et Contemporain). Assistante ingénieure chargée de l’inventaire PATSTEC d’AMU missionnée par le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), Corine Lévy-Battesti a débuté ce nouveau chantier fin novembre 2015. A ce jour, une trentaine d’instruments ont été renseignés à partir d’entretiens avec Alain Ghio, Thierry Legou et Robert Espesser (ingénieurs de recherche CNRS), Cyril Deniaud (assistant ingénieur AMU) et Yohann Meynadier (maître de conférences AMU), membres du LPL ayant assidûment « fréquentés » ces instruments, voire participés à leur développement.

 

C. Lévy-Battesti installant pour la prise de vue un audiomètre clinique Betlon (1950-1975)