Astronomie spatiale

Le Laboratoire d’Astronomie Spatiale (LAS) a été créé en 1965 à Marseille, comme laboratoire propre du CNRS, avec un fort soutien du CNES.

Le premier directeur fut Georges Courtès et le laboratoire a été hébergé à la faculté des sciences de Saint Jérôme, de 1965 à 1967, avant de s’installer sur le site des Olives.

En 2000, le LAS a fusionné avec l’Observatoire de Marseille pour créer le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM), Unité Mixte de Recherche ayant pour tutelles le CNRS et l’université (devenue AMU). Ce nouveau laboratoire s’est installé en 2008 au technopôle de Château-Gombert.

La collection d’objets liés à l’astronomie spatiale marseillaise couvre la période qui va de 1965 à 1986. Les objets plus récents, liés à l’astronomie spatiale, sont stockés dans les locaux du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille à Château-Gombert mais n’ont pas été inventoriés. On y trouve également des documents administratifs, techniques et scientifiques du LAS (couvrant la période 1965-2000) mais la majeure partie de ces documents se trouve actuellement (i.e. en 2015) stockée sur le site de l’ancien observatoire à Longchamp (dans la Zone B) et n’a pas été inventoriée.

 

Collection

Une cinquantaine d’objets (couvrant la période 1965-1986) sont actuellement stockés  dans les locaux de l’Université Aix-Marseille à Saint Charles, ainsi que des documents administratifs, techniques et scientifiques.

La collection d’objets est composée des éléments suivants :

  • instruments de vol,
  • instruments de qualification ou de redondance,
  • pointes de fusée,
  • accessoires divers.

Ces objets ont été inventoriés par le CNES et inclus dans la base de données « Inventaire du Patrimoine Culturel de l’Espace ».

Certains des objets inventoriés par le CNES sont exposés ou stockés dans les locaux du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille à Château-Gombert. Ce sont les instruments les plus emblématiques de l’astronomie spatiale marseillaise, comme par exemple une pointe de fusée sonde de l’expérience Persée (lancée de Kourou en 1968 pour des observations de la galaxie d’Andromède dans le domaine UV), un modèle de qualification de l’expérience S183 (spectrophotomètre UV embarqué sur Skylab en 1973, seule expérience non américaine qui a volé à bord de cette première station spatiale) ou encore le modèle de qualification de la Very Wide Field Camera (appareil de prises de vue en UV qui a volé en 1983 dans le laboratoire européen Spacelab, à bord de la navette américaine Columbia).

 

Very Wide Field Camera (Spacelab dans Navette Columbia, 1983) © Alain Origné LAM

 

1. et 2. Pointe de fusée sonde Persée (Kourou, 1968) © Alain Origné LAM, 3. L’expérience S183 (Skylab 1973) © Michel Marcelin LAM

 

Contact du responsable

Michel MARCELIN : michel.marcelin@lam.fr.