Réseau des Experimentarium : Questionner l’existant et expérimenter demain

Aout 2017, dans le Parc de la Colombière à Dijon. Les médiateurs-formateurs du Réseau des Experimentarium sont réunis pour réfléchir aux évolutions de la formation Experimentarium. Deux ans après le lancement de ce projet national, il est temps de prendre du recul pour ne pas perdre l’objectif de vue : améliorer et essaimer « l’art de la rencontre » !

Autour de la table sont réunis tous les acteurs de ce projet national :  Aix-Marseille Université, l’Université de Bourgogne, l'Université Franche-Comté, le centre Sciences Action Normandie et l’Office de coopération et d’information muséale. Ensemble, ils envisagent l’évolution de l’ingénierie de formation Experimentarium pour mieux se projeter demain.

Cette formation, conçue en 2001 par l’université de Bourgogne, permet à de jeunes chercheurs d’être initiés à « l’art de la rencontre » en créant un atelier-discussion autour de leur sujet de thèse, adapté pour des publics de 10 à 100 ans. Depuis 2015 et l’essaimage du projet dans 3 autres régions, plus de 250 chercheurs ont été formés et sont allés à la rencontre des publics. Alors, qu’attendons-nous de la rencontre de demain ?

Chercheurs, médiateurs et publics semblent partager l’envie, voire le besoin, de mettre plus d’humain et d’humanité dans cette science racontée. Plusieurs pistes sont envisagées :

  • Renforcer dans la formation et lors des rencontres l’écoute et la réciprocité dans l’échange.
  • Prendre en compte l’image particulière et individuelle qui transpire des chercheurs, au-delà de la démystification de la figure du chercheur en général
  • Réussir à faire poser des « vraies » questions au chercheur, celles dont il n’a pas les réponses et qui pourraient susciter un échange plus horizontal avec le public
  • Créer des moments de rencontre informels en périphérie des temps « officiels »
  • Amplifier chez les chercheurs leur conviction dans l’intérêt du dialogue
  • Assumer que l’échange, le vrai, ne peut se passer à chaque fois et qu’il demeure exceptionnel

Autant d’idées qui seront reprises par les médiateurs-formateurs de l’Experimentarium dans le développement du projet et notamment lors du festival national des Experimentarium. Véritable laboratoire de rencontres, ce festival annuel permet aux médiateurs-formateurs d’imaginer de nouveaux dispositifs, testés par les 40 chercheurs présents et les publics venus à leur rencontre.

Cette année, la ville de Rouen accueille le festival des Experimentarium les 18 et 19 mai. L’occasion d’expérimenter ou d’affiner des formats de rencontre qui laissent davantage place aux émotions des publics comme des chercheurs. Les publics du festival pourront ainsi se laisser porter par la voix d’un chercheur dans une salle entièrement plongée dans le noir. Ils partiront en balade accompagnés d’un chercheur qui contera sa recherche. Ils toucheront à l’aveugle une matière symbole d’une recherche pour tenter de l’imaginer. Ils essayeront même de découvrir le lien intime entre des travaux de recherche et une œuvre d’art.

Alors qu’est-ce qu’on attend de la rencontre ? De l’émotion !

----

Découvrez toute la programmation du festival national des Experimentarium : www.experimentarium.fr

Revivez en images le festival national des Experimentarium à Arles