Prix de la recherche pour une chercheuse des Ateliers d'AMU

Le 30 novembre 2017, lors de la cérémonie du « Prix départemental pour la recherche en Provence – 2ème édition », le prix spécial du jury a été attribué à Florence Boulc’h (Madirel, AMU CNRS), Valérie Lauze (Cielam AMU CNRS), Sophie Astier (Service commun de documentation d'Aix-Marseille Université) et Aurélie Bosc (Conservatrice de la Méjanes) pour leur projet de recherche interdiscplinaire autour de l’authentification d’un manuscrit de Pétrarque de 1366 conservé à la bibliothèque Méjanes d’Aix en Provence.

Ce projet est né de la rencontre dans les Ateliers d'AMU entre Florence Boulc’h et Valérie Lauze (Cielam AMU CNRS) qui ont conçu et animé ensemble des ateliers pour les écoliers et collégiens. Les deux chercheuses ont amené les élèves à questionner comment les couleurs se fabriquent, s’associent, évoluent et génèrent un sens.

Elles ont enrichi leur atelier en concevant de nouvelles animations interdisciplinaires pour le public de la Fête de la science de Carpentras. C'est à cette occasion qu'elles ont présenté quelques résultats de leur recherche autour du manuscrit médiéval, réalisée dans le cadre du projet AMU COMMEDIA (Les Couleurs dans les manuscrits médiévaux), soutenu par la région PACA.

Pour la Nuit européenne des chercheurs 2016, elles ont amélioré leurs ateliers en construisant avec la cellule CST et les scénographes Juicy création un manuscrit géant, d’une hauteur de deux mètres cinquante. Sur la page de droite était rétro-projeté une partie du document à l’aide d’une tablette interactive, dont les fonctionnalités permettaient d’agrandir de nombreux détails du manuscrit, pour créer une immersion totale des spectateurs. Toujours dans un but d'entre-mêler les sciences et de croiser les regards, la cellule leur a proposé de s'associer avec Sophie Astier du Service commun de documentation de l'université.

Cette collaboration interdisciplinaire a permis le développement d’un nouvel axe de recherche interdisciplinaire au sein de l’Université d’Aix Marseille, et se poursuit actuellement par le travail autour de la mise en place d’un manuscrit numérique du texte de Pétrarque qui permettrait de le rendre accessible et interactif auprès du grand public.